Vous êtes ici: Activités et échanges » Nos forums d'échange » Les Grandes conférences Paul-Bernard

Version imprimable

Les Grandes conférences Paul-Bernard sur les inégalités sociales de santé

Logo les grandes conférences Paul-BernardLes Grandes conférences Paul-Bernard vous convient à rencontrer des chercheurs reconnus à l’échelle nationale et internationale, dont les travaux contribuent à la réduction des inégalités sociales de santé.

Outre les facteurs, comme l’âge, le sexe, la génétique ou le hasard de l’exposition à une maladie infectieuse, nous savons qu’il existe des déterminants de la santé qui sont systématiques, produits socialement et donc évitables.

À partir de données probantes, les conférenciers invités mettent à la disposition des étudiants, des chercheurs, des acteurs de terrain et des décideurs, les faits saillants de la recherche actuelle sur les inégalités sociales de santé et proposent des stratégies novatrices pour les réduire.

Cette série de conférence est dédiée in memoriam à notre estimé collègue, Paul Bernard, qui défendait l’idée selon laquelle les sociétés peuvent parvenir à une plus grand justice sociale, dans le plus grand intérêt de tous. Il demeure pour nous qui l’avons côtoyé, une source d’inspiration constante. En souvenir de ce grand intellectuel, vous pouvez faire un don au Fonds Paul Bernard de l’Université de Montréal, en vous adressant à francine.ethier.1@umontreal.ca.

Une invitation à ne pas manquer !

Ouvert à tous.


Visionner la dernière GCPB

Amélie Quesnel-Vallée

« Revenu et santé: Aventures au pays des merveilles des données administratives »

(voir plus bas pour d'autres médias et pour plus d'information)

Prochain rendez-vous

Amélie Quesnel-ValléeClaude Lessard
Professeur émérite, Faculté des Sciences de l'éducation, Université de Montréal

« Écoles et justice: des évolutions problématiques »

28 novembre 2018 à 12h

Inscription

Cette conférence analyse la manifestation d'une double fragmentation dans le champ éducatif et la contextualise dans le cadre de grands changements sociétaux. Nous soutenons qu’ainsi mis sur les rails de la concurrence, le système scolaire québécois est de plus en plus stratifié ou à plusieurs vitesses. Nous explorons quelques politiques publiques qui permettraient la sortie d’une situation difficile à dépasser.

icon video à venir – regarder la vidéo et la période des questions
icon document à venir – consulter la présentation PPT

Date : lundi 30 avril 2018

Heures : 12h à 13h

Lieu : Direction régionale de santé publique du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, Amphithéâtre du Pavillon Lafontaine, 1301, rue Sherbrooke Est, Montréal

Affiche : en français


Résumé : Le système d’éducation québécois, comme la société qui l’entoure, se fragmente: d’abord en fonction des facteurs sociaux traditionnels – notamment, le revenu et l’éducation des parents-, ensuite, en fonction de la multiplication de modèles socioculturels. Dans le champ de l’enseignement primaire et secondaire, la première fragmentation s’exprime par la montée de l’enseignement privé, notamment dans les centres urbains; la seconde fragmentation se manifeste, au sein du réseau public, par la multiplication et la variété des projets particuliers, conçus pour retenir des élèves de milieux favorisés, mais aussi pour permettre à des groupes sociaux de transmettre à leurs enfants une éducation distinctive.

Cette conférence analyse la manifestation de cette double fragmentation dans le champ éducatif et la contextualise dans le cadre de grands changements sociétaux. Nous soutenons qu’ainsi mis sur les rails de la concurrence, le système scolaire québécois est de plus en plus stratifié ou à plusieurs vitesses. Nous explorons quelques politiques publiques qui permettraient la sortie d’une situation difficile à dépasser.


BIOGRAPHIE

Claude Lessard est un des chercheurs les plus connus en sciences de l'éducation au Québec. Tout au long de sa frutueuse carrière en recherche, il n'a eu de cesse de défendre l'éducation et l'enseignement. Il est reconnu à travers la francophonie pour son engagement indéfectible envers l'éducation et s'est mérité plusieurs prix honorifiques.

 

Les GCPB

Amélie Quesnel-ValléeAmélie Quesnel-Vallée
Chaire de recherche du Canada sur les Politiques et Inégalités sociales de santé, Université McGill

« Revenu et santé: Aventures au pays des merveilles des données administratives »

30 avril 2018 à 12h

L'interaction entre les différents programmes de protection du revenu (comme le chômage, les prestations pour invalidité ou la protection sociale) et la santé demeure peu étudiée dans le champ de la recherche sur les inégalités sociales de santé en Amérique du Nord. Quels apprentissages pouvons-nous tirer de l'examen de l'association entre l'historique des prestations sociales reçues et l'état de santé des Canadiens? Amélie Quesnel-Vallée, Professeure agrégée à l'Université McGill et détentrice d'une Chaire de recherche du Canada en politiques et inégalités sociales de santé fait le point sur ces questions, à la fois méthodologiques et conceptuelles.

icon video regarder la vidéo et la période des questions
icon document consulter la présentation PPT

Voir/Masquer détails ...

Evelyne de LeeuwEvelyne de Leeuw
Directrice, Centre for Health Equity Training Research and Evaluation (CHETRE), Centre for Primary Health Care and Equity, University of New South Wales, Sydney, Australia

« Synthesizing more reality or realizing more synthesis: a methodology for Healthy Cities research »

(Conférence présentée en anglais)

14 décembre 2017 à 12h

En évaluant le Réseau Villes-santé pour le compte du bureau européen de l’OMS, Madame Evelyne de Leeuw a développé une méthodologie dite de «synthèse réaliste». Cette méthode s’intéresse à des résultats qui s’expriment en termes de gouvernance, de partenariats, d’action intersectorielle, de participation, d’empowerment et d’équité. Madame de Leeuw a fait une analyse critique et ce qui a permis de mettre en lumière des résultars surprenants.

icon video regarder la vidéo
icon document consulter la présentation PPT

Voir/Masquer détails ...

Karen MessingClare Bambra
Professeure de santé publique, Institute for Health and Society de l’Université de Newcastle, Grande-Bretagne

« Distribution géographique de la santé : Là où vous vivez peut vous tuer ! »

[ Health Divides: Where you live can kill you ]

(Conférence présentée en anglais)

11 mai 2017 à 12h

Clare Bambra est professeure de santé publique à l'Institute for Health and Society de l'Université de Newcastle (Grande-Bretagne). Ses recherches portent sur les déterminants politiques, sociaux et économiques de la santé ainsi que sur les mécanismes par lesquels les politiques et les interventions publiques peuvent réduire les inégalités de santé. Cette conférencière de haut niveau aborde la question des enjeux entourant les inégalités sociales de santé à l'échelle internationale, avec un emphase sur la question de la géographie des inégalités de santé. Avec de nombreuses données probantes, elle démontre ainsi comment et pourquoi la géographie est une question de vie ou de mort.

icon video regarder la vidéo (conférence et période de questions)
icon document consulter la présentation Prezi

Voir/Masquer détails ...

Karen MessingKaren Messing
Professeure émérite, Département des sciences biologiques, Université du Québec à Montréal

Souffrances invisibles : Pour une science du travail à l’écoute des gens

10 avril 2017 à 12h

L’écart entre la réalité des scientifiques et celle des travailleurs et travailleuses de statut social inférieur constitue un obstacle à la reconnaissance et éventuellement à l’élimination de certains risques, comme ceux associés à la posture debout prolongée ou à des horaires irréguliers et imprévisibles. Pour combler ce « fossé empathique » qui nuit à la qualité des recherches, il est primordial de tenir compte de l’expertise citoyenne. Mais comment concilier cette écoute avec les exigences de nos institutions scientifiques? Ceci apparaît comme une réflexion importante à l’heure où nos politiques publiques se basent sur des données « probantes ».

Dr Karen Messing est une des scientifiques les plus influentes des dernières décennies en santé au travail. Dans le cadre des Grandes conférences Paul-Bernard, elle a présenté son livre, « Les souffrances invisibles », où elle explique avec passion comment les travailleurs au bas de l’échelle doivent constamment jongler entre santé et performance au travail; vie personnelle et horaires atypiques. Karen Messing offre un regard novateur et juste sur des pratiques organisationnelles qui endommagent « les corps » des travailleurs.

icon video regarder la vidéo
icon audio à venir – écouter la conférence et la période de questions
icon document télécharger la présentation PowerPoint

Voir/Masquer détails ...

Sir Micheal MarmotMichael Marmot
Président de l’Association médicale mondiale

The Health Gap: The Challenge of an Unequal World

(Conférence présentée en anglais)

8 avril 2016 à 10h

Le message est clair : l'injustice sociale est la principale cause de décès à travers le monde. À Montréal, comme partout ailleurs, les personnes qui résident dans les quartiers pauvres vivent moins longtemps que celles des quartiers riches. Et ce n’est pas qu’une question d’argent. La place que vous occupez dans l’échelle sociale a une influence directe sur votre état de santé. Ce qui importe, c’est le contrôle que vous avez sur votre vie et la possibilité que vous avez de vivre une vie qui corresponde à vos valeurs.

icon videoregarder la vidéo (conférence et période de questions)
icon audio écouter la conférence et la période de questions
icon document télécharger la présentation PowerPoint

Voir/Masquer détails ...

Dr Stephen HwangStephen Hwang
Directeur du Centre for Research on Inner City Health, titulaire de la chaire de recherche sur l’itinérance, le logement et la santé de l’hôpital St. Michael et de l’Université de Toronto, médecin à l’hôpital St. Michael et à Seaton House à Toronto

« Mettre fin à l’itinérance : rêve ou illusion ? »

[ Ending Homelessness: Dream or Illusion? ]

(Conférence présentée en anglais)

11 avril 2016 à 12h

Est-ce possible de mettre fin à l’itinérance au Canada ? La conférence de Stephen Hwang examine les promesses et les limites de l’approche du «logement d’abord» pour combattre l’itinérance chronique. Son analyse fait ressortir l’importance de combiner des interventions auprès des itinérants qui soient basées sur des données probantes à des politiques publiques énergiques qui visent les facteurs structurels du marché de l’habitation. Il met en évidence quelques liens surprenants entre itinérance, logement et santé, et souligne l’importance d’en tenir compte dans les actions à déployer pour mettre fin à l’itinérance et créer des logements abordables.

icon videoregarder la vidéo de la présentation
icon audio écouter la conférence et la période de questions
icon document télécharger la présentation PowerPoint : en anglais (seulement)

Voir/Masquer détails ...

Trevor HancockTrevor Hancock
Professeur et chercheur principal, École de santé publique et de politiques publiques, Université de Victoria, C.B.

«La santé publique à l'ère de l'Anthropocène»

Public health in the Anthropocene

(Conférence présentée en anglais)

24 février 2016 à 12h

Nombre de scientifique s’entendent pour dire que nous entrons dans une nouvelle ère géologique : celle de l’anthropocène. L’impact de l’humanité sur la planète est devenu si important qu’il sera perceptible dans les annales géologiques : changement climatique, extinction des espèces, écotoxicité, acidification des océans, épuisement des ressources naturelles, perturbation des cycles géochimiques. Ces changements écologiques planétaires auront des conséquences énormes sur la santé des humains, sur leurs communautés et sur toute la civilisation moderne. Pour relever les défis qui nous attendent, nous devrons changer notre mode de vie, notre économie, nos politiques et notre culture. En faisant le tour de ses effets sur la santé, on verra quel rôle particulier attend la santé publique des temps modernes dans le monde de l’anthropocène.

icon videoregarder la vidéo de la présentation : PPT en anglais | PPT en français
icon audio écouter la conférence
icon document en français | en anglais

Voir/Masquer détails ...

Geir GunnlaugssonGeir Gunnlaugsson
Professeur de santé publique à l’Université de Reykjavik. Secrétaire général de la Société internationale pour la pédiatrie sociale et la santé des enfants (ISSOP), président de l’ONG Islandais Africa 20:20 et ancien directeur national de santé publique en Islande.

«Les conséquences de la crise économique sur la santé des enfants en Islande»

Impact of an Economic Collapse on Child Health in Iceland

(Conférence présentée en anglais)

4 mai 2015 à 12h15

La présentation porte sur les effets de la crise financière de 2008 en Islande, au moment où la presque totalité du système bancaire s'est effondrée en deux semaines. À partir de données sur la santé des enfants et d'autres indicateurs évocateurs sur les liens entre l'économie et la santé, Geir Gunnlaugsson examine comment l'Islande a pu éviter des conséquences désatreuses grâce à un système de santé universel solide et des services sociaux de qualité.

icon videoregarder la vidéo de la présentation : PPT en anglais | PPT en français
icon audio écouter la conférence et la période de questions
icon document télécharger la présentation PowerPoint : en français | en anglais

Voir/Masquer détails ...

Armine YalnizyanArmine Yalnizyan
Économiste principale, Centre canadien des politiques alternatives. Vice-présidente de l’Association canadienne de science économique des affaires. Chroniqueuse des actualités économiques (CBC, Globe and Mail).

«Les inégalités de revenu et les limites du modèle de soins axés sur le patient»

Income Inequality and the Limits of Patient-Centred Care

(Conférence présentée en anglais)

13 avril 2015 à 12h15

Il est possible d’améliorer la santé de la population et de réduire les coûts liés aux soins de santé par des mesures populationnelles. Pourtant, c’est encore la recherche et les traitements axés sur le patient qui dominent la plupart des politiques publiques et la politique en général. Au moment où le vieillissement de la population et l’accroissement des inégalités de revenu entraînent une augmentation sur l’incidence et la durée des maladies chroniques - dont certaines sont évitables -, les gouvernements (aux prises avec une faible croissance économique et une lutte contre le déficit) s’inquiètent des coûts sans cesse croissants des soins de santé. Les interventions de santé publique contribuent à la santé de la population tout en compensant les effets négatifs des inégalités de revenu sur la santé. La leçon à tirer ? Ce sont nos grands-mères qui avaient raison : « Mieux vaut prévenir que guérir » !

Bande annonce (voir plus bas pour l'inégrale de la conférence)

icon videoregarder la vidéo de la présentation : PPT en anglais | PPT en français
icon audio écouter la conférence
icon document télécharger la présentation PowerPoint : en français | en anglais

Voir/Masquer détails ...

Martha JackmanMartha Jackman
Spécialiste du droit constitutionnel, Professeure titulaire, Faculté de droit, Université d'Ottawa, membre du Conseil de direction de l’Association nationale femmes et droit.

«La Charte canadienne et l’accès aux soins de santé : promesses et risques»

15 décembre 2014

Madame Jackman s’intéresse au droit de la pauvreté et au mieux-être de la collectivité dans le cadre de sa pratique. À l’aide d’exemples, elle nous a présenté les promesses de même que les risques posés par la Charte canadienne des droits et liberté en matière d’accès aux soins de santé au Canada.

icon video regarder la vidéo de la présentation
icon audio écouter la conférence

Voir/Masquer détails ...

Stefano CampostriniStefano Campostrini
Professeur de statistiques sociales et Doyen de la Faculté des etudes supérieures, Universita Ca’Foscari Venizia (Italy). Président du groupe de travail de l’Union internationale de promotion de la santé et d'éducation pour la santé sur la surveillance des facteurs de risque (WARFS).

«La surveillance des facteurs de risque comme moyen de soutenir la promotion de la santé et l’action en santé publique : défis actuels et futurs»

Risk Factor Surveillance to Support Health Promotion and Public Health Action: Present and Future Challenges

(Conférence présentée en anglais)

7 mai 2014 à midi

On pratique la surveillance des facteurs de risque dans de nombreux pays depuis maintenant plusieurs années. Bien que ces expériences s’avèrent fort utiles en promotion de la santé, il reste encore des défis à relever pour que les systèmes en place puissent mieux soutenir la prise de décision. Stefano Campostrini passe en revue quelques systèmes utilisés à travers le monde, notamment l’enquête italienne PASSI, qu’il a aidé à mettre en place. À l’aide d’exemples concrets, il aborde les aspects théoriques et pratiques qui nous permettront d’apprécier le potentiel et les limites de la surveillance des facteurs de risque. Nous verrons comment elle peut soutenir la décision des décideurs, particulièrement quand vient le temps de répondre aux grandes questions que soulèvent les déterminants sociaux et les inégalités en matière de santé.

icon video regarder la vidéo de la présentation
icon audio écouter la conférence
icon document télécharger la présentation PowerPoint : en français | en anglais

Voir/Masquer détails ...

Mark PetticrewMark Petticrew
Professeur à la Faculté de la santé et des politiques publiques London School of Hygiene and Tropical Medicine; Co-responsable du groupe méthodologique Campbell & Cochrane sur l'équité; Directeur du consortium de recherche en santé publique du ministère de la santé du Royaume-Uni.

«Public health evidence: what is good enough evidence, and what evidence do we need?»

(Conférence présentée en anglais)

13 mars 2014 à midi

De nombreux rapports insistent sur l’importance pour la santé publique de s’appuyer sur des données probantes de meilleure qualité et en plus grande quantité. On assiste à un engouement pour les données qui proviennent d’essais contrôlés avec répartition aléatoire, considérées comme plus rigoureuses. Pourtant, les décideurs et les intervenants peuvent compter sur un ensemble varié de données probantes provenant de l’application de différentes approches méthodologiques, tant quantitatives que qualitatives, qui peuvent s’avérer tout aussi fiables pour orienter leur pratique. La présentation de Mark Petticrew mettra en relief les repères nous permettant de déterminer si les données probantes disponibles sont suffisantes pour soutenir la décision ou s’il faut en produire de nouvelles, et de quel type, pour mieux intervenir en santé publique.

icon document télécharger la présentation PowerPoint : en français | en anglais

Voir/Masquer détails ...

Lynn McIntyreLynn McIntyre
Professeur au Département de santé communautaire et Directrice scientifique adjointe de l’Institute for Public Health, Université de Calgary. Présidente de l’Association canadienne de santé publique.

«Formulation de politiques relatives à l’insécurité alimentaire des ménages au Canada : à problème mal posé, solutions erronées»

Policy framing of household food insecurity in Canada : Why getting the problem wrong leads to faulty solutions

(Conférence présentée en anglais)

12 décembre 2013 à midi

La présentation de Madame McIntyre porte sur la méthode d’analyse et les résultats d’un projet qui s’attarde à la définition du problème politique de l’insécurité alimentaire. S’inspirant de Kingdon , elle part du principe que la façon dont les acteurs cernent et définissent (ou formulent) un problème est fondamentale dans son traitement. Les transcriptions des débats de l’Ontario, de la Nouvelle-Écosse, de la Colombie-Britannique et du gouvernement fédéral (Hansard) tenus de 1996 à 2012 ont été étudiées suivant une méthode d’analyse interprétative. On y apprend comment l’insécurité alimentaire est définie dans les documents publics et de quelle façon elle est formulée en tant que problème politique. Madame McIntyre expose les différentes formulations qu’elle a répertoriées ainsi que les efforts à engager pour concevoir des politiques qui permettent de mieux combattre l’insécurité alimentaire au Canada.

icon video regarder la vidéo de la présentation : PPT en anglais | PPT en français | période de questions
icon audio écouter la conférence et la période de questions
icon document télécharger la présentation PowerPoint : en français | en anglais

Voir/Masquer détails ...

Katherine LippelKatherine Lippel
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en droit de la santé et de la sécurité du travail, professeure droit civil à l’Université d’Ottawa et membre du Barreau du Québec

«Le travail précaire et les protections légales de la santé et de la sécurité au travail : ces régimes incitent-ils à la sous-traitance des risques ?»

3 octobre 2013 à midi

La professeure Lippel étudie les conditions de travail associées à la sous-traitance et à l'efficacité des lois en matière de santé et sécurité du travail à l'égard des situations impliquant les personnes qui travaillent dans une situation de précarité. Sa présentation, appuyée sur des résultats d'études empiriques et d'études juridiques, explore les limites des protections légales. Elle examine également comment certaines règles véhiculées dans les politiques publiques incitent à une plus grande sous-traitance des risques.

icon video regarder la présentation PowerPoint avec audio
icon audio écouter la conférence
icon document télécharger la présentation PowerPoint

Voir/Masquer détails ...

David V. McQueenDavid V. McQueen
Global Health Consultant, président sortant de (UIPES)

«Des données saisissantes sur l’état de santé des Américains : Politiques publiques sous le radar»

«Troubling Data on the Health of Americans: Public Policies Under the Radar» (conférence présentée en anglais)

22 mai 2013 à midi

Dr McQueen a fait partie du comité d'experts qui signait le rapport US Health in International Perspective: Shorter Lives, Poorer Health publié en janvier 2012. Les recommandations du comité sont sans équivoque : le gouvernement américain doit se pencher sur l'impact des politiques publiques sur la santé pour améliorer l'état de santé de sa population. Sa conférence présente ses réflexions sur les bénéfices d'une analyse comparée des politiques publiques et propose des exemples d'initiatives qui ont porté fruit.

icon video regarder la vidéo de la présentation : PPT en anglais | PPT en français
icon audio écouter la conférence
icon document télécharger la présentation PowerPoint : en français | in English | bilingue


La conférence de Dr McQueen est commentée par Alain Poirier (Expert conseil à l'INSPQ, Directeur national de santé publique de 2003 à 2012) et par Richard Massé (Directeur de santé publique de Montréal)

icon video regarder la vidéo des commentaires
icon audio écouter les commentaires

Voir/Masquer détails ...

Norman DanielsNorman Daniels
Professeur en éthique des populations, Professeur en éthique et en santé des populations, École de santé publique de l'Université Harvard, Boston, Massachusetts

«Est-ce que la Loi sur les soins abordables (Affordable Care Act) devrait inclure des provisions pour assurer la couverture des immigrants illégaux?»

(La conférence présentée en anglais)

10 avril 2013 à midi

Norman Daniels s’est intéressé à la situation des 12 millions d’immigrants illégaux aux États-Unis, le plus important groupe de personnes exclu de la Loi sur les soins abordables votée sous Obama en mars 2010. Il examine la question sous l'angle du principe de réciprocité : comme les immigrants de longue date contribuent à la société, ils devraient bénéficier des mêmes droits que les autres citoyens. Cette position s'inscrit dans une réflexion plus large en faveur d'une politique d'immigration qui proposerait une trajectoire menant à la citoyenneté.

icon video regarder la présentation PowerPoint avec audio
icon audio écouter la conférence
icon document télécharger la présentation PowerPoint

Voir/Masquer détails ...

Bengt LindströmBengt Lindström
M.D., Ph. D., professeur de promotion de la santé et de la salutogénèse, Faculté des sciences sociales et de l'administration des technologies, Université des sciences et de la technologie, Trondheim (Norvège)

«Reducing social inequalities in health: what resources and assets can we bring to bear beyond tired rhetoric?»

22 novembre 2012 à midi

Constatant que la situation des inégalités sociales s’aggrave dans plusieurs régions du monde, Pr. Lindström tente d’aller au-delà des schèmes que l’on utilise habituellement pour décrire les structures sociétales. Il présente un point du vue qui s’inscrit dans un modèle de l’État providence qu’il met en lien avec les stratégies de l’éducation pour «mobiliser les opprimés». Il fait l’analyse des modèles qu’on utilise actuellement dans le domaine de la promotion de la santé et identifie de nouvelles façons de s’attaquer aux inégalités sociales.

icon video regarder la présentation PowerPoint avec audio
icon audio écouter la conférence
icon document télécharger la présentation PowerPoint

Voir/Masquer détails ...

Thierry LangThierry Lang
Épidémiologiste, professeur Université Toulouse III et CHU Toulouse.

«Inégalités sociales de santé, une construction tout au long de la vie»

28 mars 2012 à midi

Thierry Lang présente les résultats d'une étude qui montre un lien fort entre l'adversité psychosociale pendant l'enfance et la survenue de cancers à l'âge adulte.

icon video regarder la présentation PowerPoint avec audio
icon audio écouter la conférence
icon document télécharger la présentation PowerPoint

Voir/Masquer détails ...

Margaret WhiteheadMargaret Whitehead
Titulaire de la chaire W.H. Duncan en santé publique à la Faculté de médecine de l'Université de Liverpool au Royaume-Uni, elle est à la tête du Centre collaborateur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la recherche stratégique sur les déterminants sociaux de la santé.

«Focusing the equity lens: evaluating the differential impact of social welfare and health system "reforms"»

16 mars 2012 à midi

Madame Whitehead porte un regard critique sur l'utilisation que l'on fait des données populationnelles à l'heure actuelle. Elle s'inquiète des interprétations douteuses qui circulent. Selon elle, il s'agit ni plus ni moins que d'une attaque concertée contre les principes de l'état-providence et de la prestation de services universels en vue de justifier le désengagement de l'État.

Voir/Masquer détails ...

Citation Paul Bernard